Revalorisation des soins dentaires : Les grèves persistent chez les dentistes

tarifs prothèses dentaires
 

 

 

A compter du 1er janvier 2018, une nouvelle grille tarifaire des actes dentaires sera mise en place par le gouvernement. L’objectif ? Plafonner le prix des prothèses dentaires tout en revalorisant les soins conservateurs. Le but est de réduire au maximum le reste à charge des soins dentaires pour les français, facteur principal du renoncement aux soins. Si cette nouvelle enjoue les patients, elle demeure insatisfaisante pour les professionnels. Dentistes, étudiants en chirurgie dentaire et syndicats protestent contre la réforme.

 

 

Les dentistes protestent contre le plafonnement des tarifs des actes dentaires

 

Plus tôt dans l’année, Marisol Touraine provoque la panique dans les cabinets de dentistes et les universités de chirurgie dentaire. Suite à l’échec des négociations des prix entre l’Assurance Maladie et les divers syndicats de dentistes (FSDL, CNSD et l’Union Dentaire), un arrêté arbitral du ministère des Affaires Sociale a été ratifié. Fortement contesté par les praticiens, qui déclarent un manque de constitutionnalité, « Bafoué sans vergogne par la ministre » selon le président de l’Union Dentaire, Philippe Denoyelle.

Nous assisterons donc, à partir de janvier 2018, a un plafonnement progressif des tarifs des prothèses. La couronne céramo-métallique sera fixée à 550 euros en 2018 et son prix devrait s’abaisser à 510 euros d’ici 2020. De même, il est annoncé une augmentation de remboursement des couronnes, de 107,5 euros à 120 euros pour 2019.

 

Le renoncement aux soins : des chiffres en constante augmentation

 

La couronne dentaire est évaluée en moyenne à 400 et 900 euros et est remboursée à hauteur de 75,25 euros seulement par l’Assurance Maladie. Peu pris en charge par les complémentaires santé, les actes prothétiques sont une réelle source de renoncement aux soins dentaires. Mais ils sont très rémunérateurs pour les praticiens, qui fixent librement leurs tarifs. Pour contrer ces honoraires libres, ces actes feront dès 2018 l’objet d’un plafonnement. Et pour cause : en 2016, la CPAM (Caisse Nationale d’Assurance Maladie) a créé un sondage auprès de 29000 de ses assurées qui démontra que 39% d’entre eux ont renoncé aux prothèses dentaires et 34% aux soins conservateurs, actes qui sont pourtant réglementés.

Cet obstacle aux actes dentaires s’explique les trois quarts du temps par des raisons financières. Les personnes concernées ne peuvent supporter le reste à charge ou ne sont pas en mesure d’assurer l’avance des frais. Pourtant, de multiples personnes vivant avec des revenus inférieurs aux seuils de pauvreté ne demandent pas à être bénéficiaires de la CMU-Complémentaire. Cette aide financière est destinée à ces personnes et constitue une véritable alternative. Pour plus d’informations, rendez-vous ici.

 

Les étudiants en chirurgie dentaire au cœur des manifestations

 

Ces réformes ont ouvert la voie à plusieurs actions de protestation. Des manifestations conduites par des étudiants en voie de devenir dentistes, qui contestent fortement ce renouvellement des tarifs, en raison de leur avenir.
Cependant, la revalorisation des soins conservateurs amènera les chirurgiens-dentistes a gagné davantage sur la réalisation de ces actes dentaires. En effet, en soignant une carie en 2018, ils gagneront 67 euros contre 41 euros actuellement. Les soins conservateurs représentant près de trois quarts de l’activité d’un dentiste, cela devrait compenser le plafonnement des soins prothétiques.
Ces manifestations ont rassemblé en mars dernier, entre 6 000 et 10 000 personnes dans les rues de Paris.

 

Plus d’informations sur le site de la Fédération des Syndicats Dentaires Médicaux.

 

Lire la suite…

  • Santé numérique : vers l’ubérisation de nos soins dentaires

    Ubérisation santé

        L’ ubérisation est au cœur de notre économie, prônant le système numérique à défaut des moyens traditionnels. Si le secteur des transports de personnes (taxis), de la livraison de repas, des hôtels ont été touchés par ce phénomène, qu’en est-il pour nos soins dentaires ?     Ubérisation : définition     Uber, […]